Alexane Thiffeault a toujours eu un vif intérêt pour la nourriture santé et les saines habitudes de vie. Elle se dit d’ailleurs « grano ». Adolescente, elle adorait consulter des livres de recettes et modifier les ingrédients. 

En discutant avec l’orienteur de son école, elle apprend qu’il est possible d’étudier au baccalauréat Science et technologie des aliments. Un parcours scolaire qui lui apprendra beaucoup de notions, notamment la chimie alimentaire ainsi que toutes les réglementations associées à ce domaine.

D’ailleurs, c’est pendant un exercice de brainstorming pour un concours scolaire que l’idée de faire des gaufres aux légumes est née. Un concours durant lequel les étudiant·e·s devaient créer un nouveau produit alimentaire et se familiariser avec les différentes sphères de la gestion d’une entreprise.

« C’était la première fois que je découvrais l’entrepreneuriat. Je n’avais jamais été en contact avec ce domaine et je ne connaissais aucun·e entrepreneur·e. Cet univers m’était complètement inconnu. » me raconte Alexane.

«À travers ce concours, nous avons eu beaucoup de commentaires positifs sur le produit et nos idées, et plusieurs nous ont encouragés à les utiliser pour créer une entreprise. Plus on nous encourageait, plus je commençais à y croire. Quand on a gagné, j’ai su que c’était possible!» ajoute-t-elle.

« Participer à ce concours m’a permis de découvrir ma propre valeur, ce qui me distingue et ce qui me passionne réellement. J’ai développé ma confiance en moi à travers tout ce processus. »

— Alexane Thiffeault, Les Snorôs
Alexane Thiffeault, Les Snorôs

À la fin du concours, Alexane et une autre étudiante du groupe, Roxanne Nolet, décident de poursuivre l’aventure. Un chercheur les met alors en contact avec le Chef Arnaud Marchand, qui avait déjà initié un projet semblable dans le passé.

«Roxanne et moi l’avons rencontré avec son chef exécutif Pierre Gagnon. On s’est tout de suite bien entendu car nos forces étaient complémentaires. Nos deux idées de base pouvaient se jumeler pour devenir un produit encore meilleur» lance-t-elle.

C’est là que Les Snorôs a pris forme : produire des gaufres à partir de légumes moches et ainsi réduire le gaspillage alimentaire. L’étape de recherche et développement,  et celle de la planification, ont duré près de 2 ans et demi. Alexanne a profité de cette période pour suivre des formations en lien avec la gestion et apprivoiser l’entrepreneuriat. Elle a même rejoint le programme Mycélium, un incubateur pour les entreprises alimentaires. Elle a tellement aimé son expérience qu’elle y travaille maintenant à temps plein.

« J’ai tellement aimé mon expérience que j’avais envie de redonner à mon tour en aidant d’autres entrepreneur·e·s. Le réseau est fort chez les entrepreneur·e·s ; on sent une solidarité, tout le monde veut que les autres réussissent aussi. Ça m’impression encore aujourd’hui ! »

Durant ces mois de préparation, Roxanne décide de quitter le projet d’entreprise afin de poursuivre ses études à la maîtrise. De son côté, Alexane prend tranquillement son aise dans son rôle de directrice générale.

« Même aujourd’hui, je me sens encore imposteure dans mon rôle d’entrepreneure. Il y a 2 semaines, j’ai dit pour la première fois “je suis entrepreneure” quand on m’a demandé quel était mon travail. On dirait que je n’assume pas encore ce terme. Une chose est sûre, je ne pourrais pas réussir seule. Je ne suis pas créative, je suis cartésienne. Mes partenaires me complètent parfaitement. On fait une merveilleuse équipe et je me sens plus en confiance entourée de la sorte. »

— Alexane Thiffeault, Les Snorôs

Le trio est en effet complémentaire. Pierre excelle dans la gestion de la production, la standardisation et les ressources humaines. Arnaud lui se distingue dans le développement des recettes, grâce à ses connaissances et sa créativité, et possède beaucoup de contacts auprès de producteurs locaux. De plus, sa réputation de chef apporte une crédibilité au projet. Il joue même le rôle d’influenceur et de porte-parole de la marque. Quant à Alexane, elle est cheffe d’orchestre; elle est responsable de la planification stratégique et coordonne les projets.

« On est tous les 3 très occupés avec nos emplois respectifs et c’est un défi de coordonner nos disponibilités mais on y arrive. On a la même vision : conquérir le monde, une gaufre à la fois ! »

Et c’est bien parti puisque l’entreprise vend actuellement tout ce qu’elle produit, au fur et à mesure. La demande est bien réelle. C’est pour cette raison qu’un nouveau sous-traitant a récemment été choisi afin d’augmenter la capacité de production. 

« On voit grand et on a plein de projets en développement. On veut élargir notre gamme de produits et offrir aux consommateurs un plus vaste choix à base de légumes et sans sucre. On travaille aussi sur des éditions limitées, avec des produits saisonniers » me partage-t-elle.

Ce n’est pas les projets qui manquent pour Les Snorôs. 

Alexane a aussi un grand projet personnel, celui de devenir maman. Au cours de la prochaine année, elle jonglera avec les défis quotidiens liés au rôle d’entrepreneure et maman. Bien que l’embauche d’une ressource est prévue pour l’épauler avec l’entreprise, Alexane peut aussi compter sur la grande collaboration de ses associés. « Bien que j’ai certaines inquiétudes à jongler à la fois avec mon rôle d’entrepreneure et de maman, je sais que c’est possible. D’autres y arrivent et elles m’inspirent! Mes associés me rassurent aussi beaucoup. »


Pour en savoir davantage sur Les Snorôs :